Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
26 février 2008 2 26 /02 /février /2008 09:03

Passa


Passa
Passa
Photos passa paysages 66 images fleurs paysages fleuris

Repost 0
Published by Nicolas Dunyach - dans Passa
commenter cet article
25 février 2008 1 25 /02 /février /2008 18:23

St Luc n&b
photos noir et blanc N&B de l'ermitage St Luc

Repost 0
Published by Nicolas Dunyach - dans Passa
commenter cet article
25 février 2008 1 25 /02 /février /2008 18:16

Situé à 204m d'altitude, l'ermitage St Luc de Puigrodon est un édifice religieux dont la première trace date de 1031, soit très tôt dans l'histoire. Elle était nommée Ecclesia de Podio Rotundo.

Cette chapelle était destinée à fédérer autour d'un édifice religieux les familles vivant dans les environs de Passa. Son histoire ancienne est relativement obscure, on la retrouve en 1368 avec son nom chrétien : Capela de Sent Luc de Pug Redon.

Cette chapelle sera peu à peu abandonnée au profit de l'église de Passa, plus importante. Nul doute qu'elle servait de temps à autre, mais pour une activité secondaire et limité dans le temps.

Il faut savoir qu'au XVIIe siècle commença la grande période de l'érémitisme. Les anciens ermites, qui étaient des personnes recherchant la communion avec Dieu à travers l'isolement, firent place à des ermites séculiers, plus présents dans la société catalane. Ils avaient un rôle important, ils représentaient la sagesse, le bon sens et les habitants des lieux alentours n'hésitaient pas à se déplacer pour lui demander conseil. Ceci explique pourquoi au XVIIe siècle il y eu de plus en plus d'ermitages, dans des lieux de plus en plus accessibles.

Ces ermitages étaient souvent créés dans des anciennes églises abandonnées, remises en état et auxquelles ont ajoutaient des bâtiments de vie pour l'ermite. Ce fut le cas pour St Luc de Puigrodon.

Cette situation perdura jusqu'à la révolution française. A cette époque, une loi fut votée afin de fermer les lieux de culte ne servant pas de paroisse. Les ermitages furent donc condamner à fermer, les derniers ermites se dispersant dans la société civile.

Mais ce ne fut pas la fin de l'ermitage pour autant. En 1794 la guerre franco-espagnole battait son plein. Tout le Sud de la plaine du Roussillon était pris par les forces espagnoles. L'ermitage fut alors saccagé, laissé à l'abandon. Un premier état des lieux fait en 1826 montre que la chapelle était en ruine cette année là. En 1842, soit quelques années plus tard, elle fut restaurée mais en 1930 c'est le logement de l'ermite qui est ruiné. Dix huit ans plus tard l'ensemble de l'édifice fut restauré à nouveau et une bénédictin de la chapelle vint parachever le travail.
 
(source :
Histoire du Roussillon )



St Luc


St Luc


St Luc


photos images chapelle ermitage saint luc passa 66
Repost 0
Published by Nicolas Dunyach - dans Passa
commenter cet article
25 février 2008 1 25 /02 /février /2008 18:07

La Bataille du Boulou


La bataille du Boulou


La bataille du Boulou


Cliquer sur la photo pour l'agrandir

Panorama Boulou


Le Boulou
photos images bataille du boulou 18éme siècle panoramique le boulou el volo

Repost 0
Published by Nicolas Dunyach - dans Le Boulou
commenter cet article
25 février 2008 1 25 /02 /février /2008 17:53
La bataille du Boulou
1793 /1794 - Après l’exécution de Louis XVI (21 janvier 1793), une véritable coalition se lie contre la France. La Convention déclare la guerre à l’Espagne le 7 mars 1793 ; les Espagnols franchissent les Pyrénées, s’emparent de Céret et menacent même Perpignan. Sous la direction des conventionnels FABRE et CASSANYES les Français remportent la victoire de PEYRESTORTES (septembre 1793) et les Espagnols se replient sur Le Boulou qui devient leur quartier général.
L’armée française réorganisée par les généraux AUGEREAU et DUGOMMIER prend place face au camp du Boulou, à Banyuls dels Aspres (mars1794) et passe bientôt à l’attaque. Le 1er mai 1794 (12 Floréal an II) s’engage la grande bataille du BOULOU qui va permettre de libérer le territoire français.  L'armée  passe même la frontière. A la nouvelle de ces succès, la Convention décrète le 15 Prairial (3 juin 1794) que l’armée des Pyrénées Orientales a bien mérité de la Patrie, ce qui vaut à LE BOULOU l’honneur de figurer sur l’Arc de Triomphe de l’Etoile à PARIS.

La bataille du Boulou


La bataille du Boulou


Bataille du Boulou
Bataille du Boulou
La bataille du Boulou

Repost 0
Published by Nicolas Dunyach - dans Le Boulou
commenter cet article
25 février 2008 1 25 /02 /février /2008 17:49

Le Boulou


Le boulou , photos , images el volo la font del gat
Repost 0
Published by Nicolas Dunyach - dans Le Boulou
commenter cet article
25 février 2008 1 25 /02 /février /2008 17:38

Las Illas


Las Illas est un village qui s'est développé aux confins d'une vallée, droit vers l'Espagne. Il s'agit de la deuxième commune la plus méridionale de France après Coustouges. Tout au fond de la vallée se trouve le col des Panissars. Il avait tellement d'importance à l'époque en tant que lieu de passage que les religieux d'Arles y construisirent au IXe siècle une église, dédiée à Notre Dame du Remède.  Celle-ci fut léguée au XIe siècle au monastère de Ripoll, qui y construisit un prieuré. Le col del Priorat doit son nom à ce prieuré.

Las-Illas fut tristement célèbre au XIXe siècle pour la troupe de hors-la-loi qui se réfugiait dans les grottes avoisinantes après chaque méfait, les fameux Trabucayres. 
« Trabucayres » naît en 1840, et provient du mot « trabuc », court fusil à canon évasé utilisé en ce temps-là. Il désigne alors une bande d’individus qui, au nom du banditisme social, politique ou crapuleux, va détrousser, séquestrer, rançonner diligences et propriétaires fermiers de 1837 à 1846.

Malgré leur cruauté, les méfaits dont les Trabucayres sont coutumiers sont assimilés dans les mémoires à un profond sentiment de vengeance devant l’injustice dont ils se sentaient victimes. Ce sentiment était renforcé car leurs crimes ne s’adressaient qu’aux « bourgeois ». De plus, les Trabucayres précédaient leurs actes de rites religieux chargés de les absoudre de tout pêché, renforçant ainsi leur popularité auprès des populations.

Ce n'est qu'à l'époque moderne que Las Illas fut rattaché à Maureillas pour des soucis administratifs, exactement en 1972.
(source :
Histoire du Roussillon)

 

 

Site officiel : http://www.maureillas-las-illas.com/
Lien Wikipédia : http://fr.wikipedia.org/wiki/Maureillas-las-Illas 

Comment s'y rendre ?

Repost 0
Published by Nicolas Dunyach - dans Las Illas
commenter cet article
25 février 2008 1 25 /02 /février /2008 17:35

Maureillas

On trouve pour la première fois une mention du village sous le nom de "Maurelianum" en 1011. Il est à noter qu'un dolmen ("le dolmen de la Siuréda") est situé sur le territoire de Maureillas, plein Sud par rapport à la ville. Il a longtemps été ignoré à cause de l'épaisse végétation.
Cela atteste de la présence d'hommes préhistoriques sur son territoire.


Site officiel : http://www.maureillas-las-illas.com/
Lien Wikipédia : http://fr.wikipedia.org/wiki/Maureillas-las-Illas 

Comment s'y rendre ?

Repost 0
Published by Nicolas Dunyach - dans Maureillas
commenter cet article
25 février 2008 1 25 /02 /février /2008 17:30

Les Cluses


La Via Domitia se faufilait dans les gorges de la Rome et , en leur point le plus étroit , les Romains érigèrent, aux 3éme et 4éme siècles, sur les escarpements des rives gauche et droite, deux camps fortifiés.
Le passage de la voie était controlé par un porche flanqué d'une tour, sorte de poste de péage où était perçue une taxe sur les marchandises, appelée quarantième des Gaules. Ce castrum Clausuras est à l'origine du nom de Cluses ("le verrou"). Les vestiges des fortifications de la rive gauche sont désignés sous le nom de Castell dels Moros (château des Maures). Le site de la rive droite, celui de La CLuse-Haute, fut occupé, au 11éme siècle, par un château.
A l'intérieur de son enceinte en ruines,se trouve une église préromane : l'abside centrale est décorée de peintures murales du 12éme siècle, qui rappellent celles de St Martin de Fenollar, peut-être exécutées par le même artiste.

 

Site officiel : /
Lien Wikipédia :
http://fr.wikipedia.org/wiki/Les_Cluses 

Comment s'y rendre ?

 

 

Repost 0
Published by Nicolas Dunyach - dans Les Cluses
commenter cet article
25 février 2008 1 25 /02 /février /2008 17:26

Passa (en catalan Paçà)


Passa (en catalan Paçà) aurait pour origine " passus " : le lieu où l’on passe, le pas, la marche. En effet, durant la période romaine, le chemin reliant la Narbonnaise à la Tarragonaise passait aux abords du village actuel.
Il fut emprunté par Annibal, puis, plus tard par Charlemagne qui emprunta cette voie à son retour de la bataille de Panissar où il combattit les arabes en juin de l’an 785.
Ce fut à cette même époque, au mois de juin, qu’il arrêta ses troupes à deux lieues du village de Passa. Les soldats assoiffés cherchaient en vain une source lorsque l’un d’eux planta son épée dans le sol asséché du lit de la rivière. De l’eau en jaillit et tous purent se désaltérer.
Pour marquer sa reconnaissance, l’empereur demanda qu’une chapelle soit érigée à cet endroit. Au dire de certains historiens du siècle dernier, ce lieu était l’emplacement d’une villa romaine du nom de Pacianus.
Les premières mentions connues du lieu de Passa remontent au début du 9ème siècle. On trouve dans les archives un acte de vente daté de l’an 801. En 876, un autre texte fait mention d’une vente de terre sur le territoire.
L'église, dédiée à Saint Pierre, et son cimetière étaient situés à environ 300 mètres au sud du village. Sa première citation remonte à l’an 899.
Le village, situé sur une butte dominant les environs, était constitué de quelques maisons regroupées au sein d’une ceinture de muraille de défense, le castrum.
Aujourd’hui, ce sont près de 900 hectares de vigne que l’on trouve sur le territoire de Passa et quelques hectares d’arbres fruitiers.


Site officiel : /
Lien Wikipédia :
http://fr.wikipedia.org/wiki/Passa 

Comment s'y rendre ?

Repost 0
Published by Nicolas Dunyach - dans Passa
commenter cet article